Célia, une piplette in Wonderland

Coucou à toutes et à tous! Je suis si contente de pouvoir partager avec toi mes trouvailles, mes idées et mes états d’âmes tout au long de cette années, qui, j’espère sera magnifique. je me présente, Célia 23 ans (presque 24 hein!) et pour monsieur, 29 ans. Nous habitons tous les deux avec nos deux chats dans le 13 (vive le sud et le soleil haha )

Nous avons prévu avec monsieur de nous unir à jamais (je suis une loveuse ) à la mairie uniquement le samedi 7 septembre 2013. Je pensais que le coup de foudre était une légende et bien non (encore une couche de loveuse) On se mariera donc pour fêter nos 5 ans. notre rencontre n’était pas des plus romantique (vive internet) mais le résultat reste le même l’amour avec un grand A.

Pour le thème mariage il a coulé de source étant une personne très créative (six années à étudier l’art et surtout à pratiquer ça aide pas mal hâha!) que ce dernier serait fait par mes petites mimines! ce qui tombe bien car niveau budget nous sommes « ricrake ». nous avons décidé de nous marier en petit comité amis très très proches parents frères soeurs et basta! Nous serons donc 45 à tout casser, je pourrais ainsi profiter de tous mes invités chéris. En ce qui concerne le lieu, on a choisi notre petit restaurant préféré, la patronne me donne quartier libre pour redécorer toute la salle. Pour ne pas éclater notre budget, nous avons écumé les vides greniers car notre thème est « Alice aux pays des merveilles ». Je vais me baser sur le côté vintage chic et féerique du film/ dessin animé. autant te dire que mes placards sont remplies de tasses dorées rococo, de théières de mamie, sans parler des napperons et des vieux livres laissés à l’abandon et qui sont devenus pour moi de vrais petits trésors qui ne coûte rien. Je suis si impatiente de te faire voir mes petits ateliers créatifs! surtout n’hésites pas à me faire part de tes questions et/ou conseilles sur mes articles, à très bientôt!

Célia aka « Célia aux pays des merveilles »

rencontre du jour avec une de nos piplettes!

Des piplettes en veux-tu en voilà! Voici Camille, encore une vous allez me dire! oui mais notre n°2 n’est plus une bride to be, mais une jeune & jolie mariée.
Camille est une inconditionnelle de la wedding sphère, elle vient partager avec nous son expérience, son mariage, l’after wedding…c’est vrai comment vit-on l’après mariage?, que nous reste t-il de ces bons moments? Comment gérer le wedding blues?, Quelles sont les erreurs que l’on retient…les petits couacs ou les grands moments d’émotions…
Merci à Camille de nous faire le plaisir de partager avec nous sa rencontre avec celui qui deviendra son mari, leur petite histoire, avec à la clef un résumé de son mariage « romantique & décalé » ci-dessous en images!
« Mika et moi nous sommes rencontrés il y a 7 ans par l’intermédiaire d’amis communs. Lui a flashé sur ma meilleure amie et moi sur le sien. Il faut dire qu’il n’est pas vraiment mon type d’homme, ancien rubgyman blond aux yeux bleus et moi attirée depuis toujours par les hommes grands, très minces, bruns aux yeux marrons. Bref aucune chance pour qu’on se mette ensemble un jour… Et puis un soir de juillet 2009, soirée un peu trop arrosée pour lui comme pour moi, nous avons échangé notre premier baiser. S’en est suivie une relation à la base sans importance, moi étudiante parisienne, lui restaurateur sur le bassin d’Arcachon, ça ne pouvait pas coller.
8 mois après, je plaquais ma vie parisienne et nous emménagions officiellement ensemble. 10 mois après je le demandais en mariage!!! Une demande toute simple sans chichis pas préparée mais tellement vraie et qui nous ressemble! Un soir alors que nous discutions je l’ai regardé et dans ma tête je savais que c’était le bon moment! Je lui ai fait ma demande et il m’a répondu « tu sais qu’après ce que je vais te dire notre vie ne sera plus jamais la même… » Ca y est nous étions fiancés… Pour une histoire sans lendemain on a été plutôt forts!
Une fois l’annonce de nos fiançailles faite et la date trouvée, il nous a fallu nous pencher sur les préparatifs… Nous allions nous marier le 1er octobre 2011…Etant la première de mes amies à franchir le cap je n’avait personne comme exemple. Ne souhaitant pas un mariage traditionnel, et l’Homme me laissant carte blanche pour les préparatifs, j’ai donc passé des heures sur le net à travers différents blogs à trouver des idées originales, des ateliers qui plairaient à nos amis tout en restant dans un univers qui nous ressemble. Bref nous souhaitions un mariage rock et romantique, chic et original… J’avais du pain sur la planche!
Je suis devenue pendant les six derniers mois avant notre mariage une bridezilla féroce et limite dépressive à la fois !!!  Moi qui n’étais pas vraiment manuelle, je suis devenue une pro du pompon et de l’emballage de dragées!!! J’ai envahi notre (petit) chez nous et la maison de mes parents de tout mon « matériel créatif ». Je peux le dire maintenant, mes proches qui ont du me supporter on été d’un patience folle!!!
Puis notre jour J est arrivée. Pour un mois d’octobre nous avons eu un temps digne du mois d’aout! Tout s’est déroulé comme prévu et même encore mieux! Il n’y a eu aucun imprévus et même s’il y en avait eu, j’étais tellement aux anges que rien n’aurait pu me faire redescendre de mon nuage ce jour là!!! Nous avons reçu tellement d’amour de nos proches que ce jour valait bien tous les sacrifices du monde! Un an après en regardant mes photos, mon bouquet, ma robe, j’ai encore les larmes qui me montent aux yeux tant cette journée était parfaite. Alors oui je peux le dire mon mariage a été (pour le moment) le plus beau jour de ma vie! »
clique pour faire défiler le diaporama
crédit photo: Davidone

The days after…confidences d’une jeune mariée

FREEDOM!!!!!!!

J+ 1 semaine que je suis Madame, comment vous dire ?comment expliquer aux futures mariées ce qu’on ressent ! j’essaie de redescendre lentement de mon nuage de jeune mariée! oui car je n’en ai pas l’envie mais le quotidien nous rattrape malheureusement, pendant une semaine il y aurait plus y a avoir une catastrophe nucléaire que je n’aurai rien su!

Pendant une semaine je vivais dans une bulle géante avec les miens et la peur au ventre aussi! oui pourquoi lorsqu’on est heureux on ne l’ai jamais totalement! parce qu’être heureux c’est la plénitude « faussement tranquille » parcequ’on on sait aussi que tout cela s’arrêtera ! depuis 6 mois je ne vivais que pour ça: mon mariage! moins de sorties faute de budget serré, chaque détail du mariage me prenait tout mon temps, pas une journée sans y penser! nos conversations c’était le mariage, et pour les parents, les amis …mes collègues vous n’ êtes plus vous-même, vous êtes: « votre mariage! »

Alors comment je me sens maintenant ? je Revis !!!

Ça peut paraitre étrange mais avant la date fatidique du mariage nous avons constatés avec mon amoureux que rien n’était comme avant; aux yeux de ceux qui vous entoure et dans votre esprit! Comme si la vie normale, ou la vie d’avant reprenait son cours maintenant, mais avec pour super bonus, la joie et le bonheur d’avoir réussi ma plus belle journée! je suis comblée, et quelque peu « soulagée je dirais même mieux, que le mot  le plus approprié serait « légère »! Oui, car croyez moi cette fin de préparation n’a pas été de tout repos! surtout quand le mariage ne se déroule pas dans la région ou l’on réside! Moi qui ne suis pas une maniaque de l’organisation j’ai dû faire appel à tous mes neurones un par un pour ne rien oublier! après moultes valises (oui car ma valise ressemblait à une vraie valise de mariée) d’où la fameuse expression! clairement j’étais hors du temps dans une autre galaxie! entre stresse et excitation…pendant 3 jours pas une minute pour me poser et j’en rêvais !!!mais sachez que le jour de votre mariage vous ne vous poserez pas! oui la préparation n’est pas toujours un long fleuve tranquille, j’ai été anxieuse jusqu’à mon dernier sommeil en tant que célibataire! parce que les choses se bousculent, les plans de tables changent au dernier moment et entache (du moins c’est ce qu’on croit) quelque peu votre programme!

la veille: nauséeuse!

J’ai eu la chance de partager ma dernière nuit de célibataire & mon maigre sommeil avec ma meilleure amie-tendue mais heureuse, j’avais choisi une chambre d’hôte loin du tumulte du mariage dans un endroit paisible pour souffler un peu!

Gérer l’accueil de la famille qui arrive de toute part, il faut faire bonne figure mais vous êtes à plat ! Quand vous n’avez pas la chance d’avoir une wedding planneuse, il faut penser à tout les détails, du fil pour attacher si ou cela, au fard à paupières, tout vous parait « Himalayesque »! oui car même en ayant tout anticipé, jusqu’au dernier jour à la dernière seconde de votre dernière nuit rien n’est jamais vraiment bouclé, »affreux »!

Ce qui m’a le plus stressé:

Dés la première heure le matin chez la coiffeuse je planais je me suis comme laissé portée par le flot de mes rendez-vous sans franchement réaliser ce qu’il se passait…je me sentais zombie jusqu’à l’heure fatidique…la mairie…le monde, les gens qui attendent la mariée (heuu à mais oui c’est mouahh)…la famille les amis impatients d’entamer le rythme effréné de cette belle journée et moi qui ne réalisait vraiment pas ce que j’étais en train de vivre! je n’ai d’ailleurs rien écouté des textes très formels de la mairesse !

Aussi, j’ai toujours aimé me faire discrète et d’être « l’attraction du jour » m’a toujours effrayé! finalement on se prend au jeu, armée de mon bouquet que je serrais fort comme on s’attache à la dernière branche d’un ‘arbre plongée dans le vide (me demandait pas pourquoi cette métaphore!) je me sentais de plus en plus dans mes baskets! la mairie passée, j’empruntais chaleureusement le chemin vers l église dans ma 2 CV avec chauffeur et mon mari civil à mes cotés! finalement je n’ai pas pleuré, je crois que j’ai versé toutes mes larmes la veille (et j’ai bien fait pour ne pas altérer le joli maquillage que ma maman m’avait fait avec amour)-  oui car comme je disais la veille s’est déroulée comme je l’attendais… nausées et le ventre en vrac rien ne passé dans mon petit corps de future mariée ultra tendue!(c’est à ce moment là que j’ai du perdre mes derniers kilos superflus !) je vous rassure je suis de nature angoissée alors comment aborder autant d’émotions sereinement pour moi c’est impossible!

Le jour-J

Je descends de ma 2CV j’arrive à la mairie, et voilà qu’à travers la vitre j’aperçois 1 puis 2 puis 3 visages  de proches que j’aime tant et ça défile autour de moi, les flash crépitent et mes pommettes se hissent, là toute la magie opère je suis une mariée, tout le monde nous attend: je me dis « c’est ton jour ou jamais!!! »

Tout s’est déroulé comme si je ne pouvais plus rien contrôler- d’ailleurs je n’avais plus envie de contrôler quoi que ce soit de la journée, c’était décidé c’est notre jour, malgré la fatigue, l’émotion et le peu d’heures de sommeil  accumulées j étais opérationnelle! je ne pouvais plus reculer! l’excitation me tenait sur mes deux pieds; j’ai enfilé ma robe en deux secondes j’avais hâte! je n’étais pas moi même j’étais une mariée! et on a beau s’y préparer pendant longtemps, ça ne s’improvise pas! non ! la gorge nouée, les mains moitent ma vie allait définitivement changer!

1 an et demi de préparation qui s’envolait au vent! plus la journée avancée plus je savourais! le sourire de mes invités, leur joie d »être là, mes parents mes proches ils étaient tous autour de moi et rien n’est plus beau! de voir mes proches heureux mes batterie complétement à plat, se rechargées peu à peu…surtout ce n’est pas une légende cette journée est passée comme un éclair, ne comptait pas sur ce jour pour vous détendre et savourer des petits fours en lampant votre Champagne! je mettais une demi heure pour aller d’un point A à un point B! parce que tout le monde vous arrête – parce que vous rencontrez une personne que vous n’aviez pas encore salué! résultat des comptes, j’ai réussi à engloutir un sushi de mon vin d’honneur, lequel a disparu sous mes yeux sans même me retourner mes invités étaient affamés à 5 heures de l’après midi!

Pour revenir à mon programme que je croyais entaché la veille …rien de tout cela! bien au contraire, pour tout vous dire j’avais prévu une entrée de table en musique, chaque invité se voyait remettre un carton à l’entrée avec une musique attribuée pour chaque table, mais comme le plan de table a été modifié tout mes cartons ne valaient plus rien! alors c’est grâce à ma fabuleuse demoiselle d’honneur qui a tout reprit dans la journée, laquelle, la géniale ma fantastique demoiselle, a finalement appelé au micro un par un tous les invités surexcités et champagnisés, pour se placer à leur table ! c’était génial! une belle entrée en matière, l’ambiance été là ce fut une belle surprise, je savourais ce moment en regardant les gens festoyer et déjà la journée était largement entamée !

le flop du photobooth!

Mon photobooth était installé à l’extérieur pour le soir, mais aucune lumière n’avait été prévue! du coup mon mari et moi regrettons de ne pas l’avoir installé pendant le vin d’honneur! (je lui avait pourtant dit!!!) enfin, entre toutes les surprises de nos invités le soleil et l’ambiance qu’il y a eu tout ça me parait maintenant qu’un détail! les moustaches que j’avais fabriquées ont servi en fin de soirée et finalement un mariage sans photobooth  c’est aussi un mariage réussi!!!

Petit regret:

J’ai zappé de lancer mon bouquet dans la course folle de cette journée!

Mes tops :
Mes bouquets étaient magnifiques sobres et comme je l’avais imaginé! mes demoiselles étaient fabuleuses de A à Z!

Les compliments des invités, leur joie d’être là, l’implication de mes amis, les lanternes lancées dans la nuit par ma famille, tout a été au delà de nos espérances!

Ce que j’ai appris:

Ce n’est pas les DIY ni la déco qui font la beauté d’un mariage mais les proches, leurs implications et leur générosité!

Que tout les stresse, les tensions que procure un mariage souvent, s’évapore le Dday pour laisser place à la joie et à l’émotion!

Signé:

Une jeune mariée heureuse!