contrat de mariage, … parlons-en avec Mme Délirose

 » Allez je mets les deux pieds dans le plat à pieds joints (et avec un grand élan) tout comme je sais le faire et j’aborde un sujet un peu tabou: le CONTRAT DE MARIAGE », parce que franchement à moins d’être pété de tunes et l’autre pas, tout le monde ne se pose pas la question et si on a le malheur de l’envisager, voire même juste d’évoquer le sujet on reçoit instantanément comme réponse « si tu fais un contrat c’est que tu crois pas en ta relation » ou alors tu as des filles très bêtes, limite débile d’ailleurs qui osent te dire, sous prétexte que tes parents sont divorcés « bah c’est vrai qu’avec tes antécédents familiaux, vaut mieux faire un contrat de mariage ». Moi je le dis, je l’assume, nous avons fait un contrat de mariage, nous sommes en régime de séparation de biens!
Bon je vais pas m’arrêter là, je vais t’en dire plus, tout d’abord, je suis certes prof (d’allemand) mais j’ai aussi fait des études de droit et en première année, au programme de droit civil on trouve « les régimes matrimoniaux et la famille », à l’époque j’ai eu une prof qui disait cash « si vous faites un jour la connerie de vous marier, faites un contrat » (elle parlait bien sur du contrat en séparation de biens, hein pas celui de la communauté universelle, pas folle la guêpe)…
Il y a une citation du film « la vie des hommes » que j’aime beaucoup, qui m’a beaucoup fait rire, et qui sommes toutes amène à réflexion « l’amour éternel ça existait quand l’espérance de vie était de 40 ans »… Parce que même si un couple sur 3 ne divorce pas, il n’en demeure pas moins que 2 sur 3 le font… Alors oui je sais, dit comme ça, c’est pas glamour du tout, mais il faut passe voiler la face non plus, avec son conjoint, un s’aime, bah oui vaut mieux si on veut se marier, mais peut on être surs à 100% que c’est pour la vie? Non impossible, et puis quand j’entends un couple de jeunes dire « t’es l’amour de ma vie », bah ça me fait rire, ils ont pas vécu toute leur vie… Quand on se marie, on s’aime donc, on a envie de tout partager avec l’autre, que tout ce qui est à nous soit à lui/elle et réciproquement, alors on imagine vraiment pas envisager la séparation de bien, mais franchement, les divorces qui se passent le plus mal (sans parler de la garde des enfants, voire même des animaux de compagnie, bah oui ça existe, et ils sont de plus en plus nombreux à se battre pour eux, les animaux pas les gosses hein) sont ceux où les époux ne parviennent pas à liquider le patrimoine, alors que franchement avec un contrat, c’est plus simple…
Ensuite, si vraiment on l’aime son époux, qu’on est commerçant, entrepreneur, artisan, bref profession libérale et tout le touin touin, eh bien on opte aussi pour la séparation de bien, parce que c’est le protéger aussi ça et je crois même qu’il était question que ce soit obligatoire pour les commerçants; Comme quoi, un contrat de mariage peut aussi être une preuve d’amour et oui parce que tout partager, c’est aussi partager les dettes… alors si on peut se passer de ça, c’est mieux.
Et vous, quel régime matrimonial envisagez – vous? Venez échanger, partager, avec nous sur le blog et sur la page des Piplettes ! »
ou alors mieux encore vous êtes inspirées ? vous souhaitez vous exprimer sur un sujet qui vous tient à cœur – écrivez-nous à notre adresse mail dédiée aux piplettes à vous quoi! lespiplettesbymsw@outlook.fr
 555_506_image_chan_573
Publicités

The days after…confidences d’une jeune mariée

FREEDOM!!!!!!!

J+ 1 semaine que je suis Madame, comment vous dire ?comment expliquer aux futures mariées ce qu’on ressent ! j’essaie de redescendre lentement de mon nuage de jeune mariée! oui car je n’en ai pas l’envie mais le quotidien nous rattrape malheureusement, pendant une semaine il y aurait plus y a avoir une catastrophe nucléaire que je n’aurai rien su!

Pendant une semaine je vivais dans une bulle géante avec les miens et la peur au ventre aussi! oui pourquoi lorsqu’on est heureux on ne l’ai jamais totalement! parce qu’être heureux c’est la plénitude « faussement tranquille » parcequ’on on sait aussi que tout cela s’arrêtera ! depuis 6 mois je ne vivais que pour ça: mon mariage! moins de sorties faute de budget serré, chaque détail du mariage me prenait tout mon temps, pas une journée sans y penser! nos conversations c’était le mariage, et pour les parents, les amis …mes collègues vous n’ êtes plus vous-même, vous êtes: « votre mariage! »

Alors comment je me sens maintenant ? je Revis !!!

Ça peut paraitre étrange mais avant la date fatidique du mariage nous avons constatés avec mon amoureux que rien n’était comme avant; aux yeux de ceux qui vous entoure et dans votre esprit! Comme si la vie normale, ou la vie d’avant reprenait son cours maintenant, mais avec pour super bonus, la joie et le bonheur d’avoir réussi ma plus belle journée! je suis comblée, et quelque peu « soulagée je dirais même mieux, que le mot  le plus approprié serait « légère »! Oui, car croyez moi cette fin de préparation n’a pas été de tout repos! surtout quand le mariage ne se déroule pas dans la région ou l’on réside! Moi qui ne suis pas une maniaque de l’organisation j’ai dû faire appel à tous mes neurones un par un pour ne rien oublier! après moultes valises (oui car ma valise ressemblait à une vraie valise de mariée) d’où la fameuse expression! clairement j’étais hors du temps dans une autre galaxie! entre stresse et excitation…pendant 3 jours pas une minute pour me poser et j’en rêvais !!!mais sachez que le jour de votre mariage vous ne vous poserez pas! oui la préparation n’est pas toujours un long fleuve tranquille, j’ai été anxieuse jusqu’à mon dernier sommeil en tant que célibataire! parce que les choses se bousculent, les plans de tables changent au dernier moment et entache (du moins c’est ce qu’on croit) quelque peu votre programme!

la veille: nauséeuse!

J’ai eu la chance de partager ma dernière nuit de célibataire & mon maigre sommeil avec ma meilleure amie-tendue mais heureuse, j’avais choisi une chambre d’hôte loin du tumulte du mariage dans un endroit paisible pour souffler un peu!

Gérer l’accueil de la famille qui arrive de toute part, il faut faire bonne figure mais vous êtes à plat ! Quand vous n’avez pas la chance d’avoir une wedding planneuse, il faut penser à tout les détails, du fil pour attacher si ou cela, au fard à paupières, tout vous parait « Himalayesque »! oui car même en ayant tout anticipé, jusqu’au dernier jour à la dernière seconde de votre dernière nuit rien n’est jamais vraiment bouclé, »affreux »!

Ce qui m’a le plus stressé:

Dés la première heure le matin chez la coiffeuse je planais je me suis comme laissé portée par le flot de mes rendez-vous sans franchement réaliser ce qu’il se passait…je me sentais zombie jusqu’à l’heure fatidique…la mairie…le monde, les gens qui attendent la mariée (heuu à mais oui c’est mouahh)…la famille les amis impatients d’entamer le rythme effréné de cette belle journée et moi qui ne réalisait vraiment pas ce que j’étais en train de vivre! je n’ai d’ailleurs rien écouté des textes très formels de la mairesse !

Aussi, j’ai toujours aimé me faire discrète et d’être « l’attraction du jour » m’a toujours effrayé! finalement on se prend au jeu, armée de mon bouquet que je serrais fort comme on s’attache à la dernière branche d’un ‘arbre plongée dans le vide (me demandait pas pourquoi cette métaphore!) je me sentais de plus en plus dans mes baskets! la mairie passée, j’empruntais chaleureusement le chemin vers l église dans ma 2 CV avec chauffeur et mon mari civil à mes cotés! finalement je n’ai pas pleuré, je crois que j’ai versé toutes mes larmes la veille (et j’ai bien fait pour ne pas altérer le joli maquillage que ma maman m’avait fait avec amour)-  oui car comme je disais la veille s’est déroulée comme je l’attendais… nausées et le ventre en vrac rien ne passé dans mon petit corps de future mariée ultra tendue!(c’est à ce moment là que j’ai du perdre mes derniers kilos superflus !) je vous rassure je suis de nature angoissée alors comment aborder autant d’émotions sereinement pour moi c’est impossible!

Le jour-J

Je descends de ma 2CV j’arrive à la mairie, et voilà qu’à travers la vitre j’aperçois 1 puis 2 puis 3 visages  de proches que j’aime tant et ça défile autour de moi, les flash crépitent et mes pommettes se hissent, là toute la magie opère je suis une mariée, tout le monde nous attend: je me dis « c’est ton jour ou jamais!!! »

Tout s’est déroulé comme si je ne pouvais plus rien contrôler- d’ailleurs je n’avais plus envie de contrôler quoi que ce soit de la journée, c’était décidé c’est notre jour, malgré la fatigue, l’émotion et le peu d’heures de sommeil  accumulées j étais opérationnelle! je ne pouvais plus reculer! l’excitation me tenait sur mes deux pieds; j’ai enfilé ma robe en deux secondes j’avais hâte! je n’étais pas moi même j’étais une mariée! et on a beau s’y préparer pendant longtemps, ça ne s’improvise pas! non ! la gorge nouée, les mains moitent ma vie allait définitivement changer!

1 an et demi de préparation qui s’envolait au vent! plus la journée avancée plus je savourais! le sourire de mes invités, leur joie d »être là, mes parents mes proches ils étaient tous autour de moi et rien n’est plus beau! de voir mes proches heureux mes batterie complétement à plat, se rechargées peu à peu…surtout ce n’est pas une légende cette journée est passée comme un éclair, ne comptait pas sur ce jour pour vous détendre et savourer des petits fours en lampant votre Champagne! je mettais une demi heure pour aller d’un point A à un point B! parce que tout le monde vous arrête – parce que vous rencontrez une personne que vous n’aviez pas encore salué! résultat des comptes, j’ai réussi à engloutir un sushi de mon vin d’honneur, lequel a disparu sous mes yeux sans même me retourner mes invités étaient affamés à 5 heures de l’après midi!

Pour revenir à mon programme que je croyais entaché la veille …rien de tout cela! bien au contraire, pour tout vous dire j’avais prévu une entrée de table en musique, chaque invité se voyait remettre un carton à l’entrée avec une musique attribuée pour chaque table, mais comme le plan de table a été modifié tout mes cartons ne valaient plus rien! alors c’est grâce à ma fabuleuse demoiselle d’honneur qui a tout reprit dans la journée, laquelle, la géniale ma fantastique demoiselle, a finalement appelé au micro un par un tous les invités surexcités et champagnisés, pour se placer à leur table ! c’était génial! une belle entrée en matière, l’ambiance été là ce fut une belle surprise, je savourais ce moment en regardant les gens festoyer et déjà la journée était largement entamée !

le flop du photobooth!

Mon photobooth était installé à l’extérieur pour le soir, mais aucune lumière n’avait été prévue! du coup mon mari et moi regrettons de ne pas l’avoir installé pendant le vin d’honneur! (je lui avait pourtant dit!!!) enfin, entre toutes les surprises de nos invités le soleil et l’ambiance qu’il y a eu tout ça me parait maintenant qu’un détail! les moustaches que j’avais fabriquées ont servi en fin de soirée et finalement un mariage sans photobooth  c’est aussi un mariage réussi!!!

Petit regret:

J’ai zappé de lancer mon bouquet dans la course folle de cette journée!

Mes tops :
Mes bouquets étaient magnifiques sobres et comme je l’avais imaginé! mes demoiselles étaient fabuleuses de A à Z!

Les compliments des invités, leur joie d’être là, l’implication de mes amis, les lanternes lancées dans la nuit par ma famille, tout a été au delà de nos espérances!

Ce que j’ai appris:

Ce n’est pas les DIY ni la déco qui font la beauté d’un mariage mais les proches, leurs implications et leur générosité!

Que tout les stresse, les tensions que procure un mariage souvent, s’évapore le Dday pour laisser place à la joie et à l’émotion!

Signé:

Une jeune mariée heureuse!

1.2.3 nous irons, le joli blog se confie pour nous!

Notre chère blogueuse bordelaise, « 1,2,3 nous irons »– se confie pour nous!

Tout d’abord MERCI à Virginie d’avoir pris le temps de répondre à mes questions je suis vraiment très heureuse et fière de faire partager ce joli blog pour celles qui ne le connaissait pas encore!

Créatrice d’ambiance, pour tous vos évènements voici son univers:

C’est par là :1,2,3 nous irons

Mille merci pour son entretien, sa grande sincérité et son implication parce qu’une super blogueuse n’a jamais la grosse tête et Virginie elle est très chouette!

Ses confidences…

  • Pour commencer chère blogueuse, depuis quand tenez-vous votre blog?

Bientôt l’anniversaire. Le 29 mai dernier, j’ai écrit mon premier post sur 1, 2, 3, nous irons…

Un premier pas, vers un monde inconnu, mais j’étais déterminée, et aujourd’hui je suis juste heureuse.

  • Quel est votre cursus universitaire, (école) ? et/ou votre profession actuellement?

Un cursus scolaire très atypique, j’ai touché à beaucoup de choses, entre l’esthétique, la vente, le dessin, et le design, j’ai évolué, et pioché ce qui intéressé pour réaliser mes rêves.

Et un des ses rêves, c’est ma petite entreprise de décoration événementielle. Je suis heureuse d’avoir tout lâché (un job dans la vente merchandising, qui me plaisait moyennement, et ou je n’évoluer plus), et d’avoir pris mon courage à deux mains pour construire 1, 2, 3, nous irons…

Aujourd’hui, je décore, je réalise, je dessine, je crée, je fais de la jolie papeterie, je vois des étoiles dans les yeux de mes clients, je vis dans un monde de poésie, et j’adore ça.

  • Comment est venue l’envie de créer un blog sur le thème du mariage?

Je pense avant tout que c’est un blog sur la décoration des jolis jours, mais pas que.

Le mariage est un des thèmes principaux, mais je peux parler de DIY, de décoration pour les  anniversaires, les baptêmes, les fêtes de famille…de papeterie, ou de photo.

L’idée, de faire ce blog, était avant tout une source d’inspiration pour moi. J’y mets mes idées, ce que j’aime. De créer un monde poétique et magique, le mien, autour d’une scénographie que j’apprécie. Il me ressemble en tout point. Je change, et mes influences changent, je le fait évoluer à tout moment.

Mais il me sert aussi à orienter mes clients, dans leur choix. Souvent ils ont une idée, une émotion, mais peu d’images. Le blog sert à les aider vers des choix, des envies.

Aujourd’hui, il me sert aussi de vitrine de ce que je peux réaliser lors des évènements. Un book virtuel.

  • J’imagine que vous-avez du connaitre des moments de galères, pour les novices il y a beaucoup de choses à connaitre pour créer, gérer et étendre la notoriété d’un blog ce n’est pas toujours facile, non?

Au début, c’est dur, et encore aujourd’hui. Il y a des jours creux, et des jours remplis de jolies choses.

C’était vraiment dur au début (et encore aujourd’hui), car je suis une nullité en orthographe. Une vrai de vrai, j’ai beau me relire, il y a toujours une faute qui traîne (horrible dyslexie).

Ensuite il y a eu les premières critiques, celles qui font vraiment mal. Mais l’avantage, d’avoir un blog, c’est qu’une communauté virtuelle se créer autour de lui, et il y aussi des gens qui font beaucoup de compliments. Et ça, c’est vraiment chouette.

Il y a aussi au début, le design de blog. On commence toute avec les formats types, donné par l’hébergement de notre blog. Et puis un jour, on souhaite changer, un envie très forte, alors on farfouille, on touche, on change des choses, et tout cela prend du temps et des neurones. Mais si on se débrouille et qu’on bidouille un peu, on arrive à un super bon résultat. Moi, j’adore le mien en ce moment, mais je pense bientôt le changer. Et oui les un an, on grandit.

Pour la notoriété, elle se fait un peu tout seul, un message par là, un lien sur facebook, et si le contenu est bon, les gens deviendront des vrais accros.

Tenir un blog, c’est agréable et rempli de surprise, mais aussi très dur parfois. Mais si on est passionnée, il prend vite une grande place…

  • Comment gérez-vous votre vie de famille, de couple et la maintenance de vos blogs? une journée type peut-être?

Il n’y a pas de journée type. Gérer un blog, c’est s’investir, oui. Mais on ne doit pas s’empêcher de vivre.

J’essaye de poster tous les jours, sauf le dimanche. J’ai dit j’essaye, car en ce moment ce n’ai pas le cas.

Avant, je me prenais un week end, et je faisais mes posts pour le mois à venir. Et maintenant, j’essaye de me prendre une matinée pour faire de la semaine.

Mais la vie change, et mon travail de décoratrice prend un part importante dans mon univers quotidien (youyouh), donc je blog quand j’ai une idée, une envie, et une sensation à partager, au jour le jour, tard le soir, pour qu’il soit près le matin.

Je fais moins de fautes, enfin je crois…

  • Qu’est ce que cela vous a apporté? (enrichissement personnel? création d’une entreprise? )

Plus sérieusement, j’ai rencontré des gens, des personnes formidables qui me soutiennent tous les jours. Je prends plaisir à échanger sur des idées, des concepts, donner des conseils et en recevoir. C’est magnifique. Le monde de la blogosphère, c’est un peu le monde des bisounours (enfin pour l’univers du mariage)

  • Quels sont les conseils que vous donneriez à celles qui démarrent, et aux sceptiques ?

N’écouter que vous, adieu les septiques. Si vous souhaitez écrire un blog, faite le. Il y a des gens qui jugent (par jalousie, souvent), mais il y a des gens qui sont heureux de vous lire.

Un Blog, c’est avant un petit peu de vous, donc si vous avez des choses à dire, exprimez-vous.

  • Vous accordez-vous des moments de répits ? en quoi cela est important selon vous?

En ce moment, je fais une petite pause, elle est importante.

Je suis en train de changer personnellement, et je gère des choses au quotidien, que je ne devais pas gérer avant. Donc j’ai besoin de me ressourcer un peu avant de mieux repartir.

Je pense à de nouvelles choses pour le blog, de nouveaux sujets…

Les moments de pause sont importants, il faut prendre un peu de recul, pour mieux revenir.

  • Pour terminer, 3 mots, pour vous définir? (en tant que femme en 2012)

Heureuse, généreuse, souriante. Je pense que cela me définit bien en ce moment. Il faudrait demander aux personnes qui me suivent. J’attends vos réponses dans les commentaires.

  • Et enfin, quels sont les 3 meilleurs conseils que vous donneriez à nos futures mariées qui s’apprêtent à sauter le pas (en tant que personne avertie!)

Un seul conseil, car il suffit. Soyez heureuse !!!!

Heureuse, car vous allez vivre une journée formidable, magique, poétique et remplie d’amour.

Zen…soyons zen…

Inutile de vous faire un dessin…depuis le 1e janvier 2012 (oui exactement) tout s’accélère, le temps file à une allure de dingue, c’est votre tracas quotidien, vous ne pensez qu’à « ça » il n’y a pas une heure dans votre journée ou vous n’y pensez pas! au boulot, sous la douche, en dormant….

Il y a eu le temps du stress il y a un mois, on prend conscience brutalement qu’il faut s’y mettre! invitations à envoyer, hébergement à prévoir…puis vient le temps des détails! la déco, la musique, les accessoires…à chaque pas en avant vous soupirez de joie et d’un ouf de soulagement, « ça c’est FAIT ».Vous  écumez les blogs en tout genre, trop d’idées tue l’idée! vous ne savez plus ou donner de la tête, il faut dire qu’avec la tonne d’informations à récolter sur internet, vous êtes devenues »Followeuses » de tous les meilleurs sites de mariage, blogs et pages Facebook ! vous devenez simplement dingueuuu!. ETSY c’est votre bible …ok, ok, mais au point de se crêper le chignon!

Vous vous dites même avec regrets « raah pourquoi je ne me suis pas inscrite au Yoga cette année! »

Ne parlons pas des météo-flippées (comme moi) celles qui avouerons regarder la météo à 3 mois pour se rassurer!:0)  piouff « toute façon mariage pluvieux mariage heureux » c’est devenu votre leitmotiv …mouais-ça marchait pour celui des autres, qui ne l’a jamais sorti à un ami? mais là, avouez que ça vous chiffonne pas mal!

En soirée, en famille c’est devenu la « conversation de l’année », vous essayez d’esquiver ce sujet de conversation mais en vain: « et sinon ça va le boulot? » mais rien n’y fait on y revient au bout d’un quart d’heure! pour la famille c’est idem, mais avouez que de voir vos proches si impatients ça vous met du baume au cœur!

Alors voilà! mes chères jeunes et jolies mariées nous avons besoin de votre EXPÉRIENCE c’est vrai, des questions futiles fusent souvent dans nos p’tites têtes déboussolées, par exemple:

  • Comment vais-je faire pour ne pas pleurer comme une madeleine le Day-D? y a t-il un remède, si oui, qu’on me le donne tout de suite! (surtout quand on est à un degrés d’émotivité élevé !)
  • Ou en étiez-vous à Mois-1 ??? dans vos préparatifs, dans votre tête ??? faites-nous partager vos galères, vos anecdotes surtout les plus drôles! vos erreurs, des regrets…(oui pourquoi pas!)
  • Arriviez-vous à dormir au moins 3 heures par nuit à une semaine du mariage ? car plus le temps passe plus votre temps de sommeil se réduit!
  • Quels sont les conseils que vous auriez aimé que l’on vous donne,… des choses auxquelles on ne pense pas, d’ordre technique (pas de talons trop haut…), psychologique ???
  • Finalement comment étiez-vous le jour J ? La légende dit que ce jour là plus rien ne nous atteint: l’adrénaline la joie et l’excitation ne laisse plus de place au stress, à la faim, aux petits besoins…bref vous étiez dans une « plénitude « tridimensionnelle!?
  • Aviez-vous des astuces, des remèdes de maman, pour garder la pèche!?
  • De façon plus pragmatique, mais on peut se poser la question: quel parfum de mariée aviez-vous choisi ?

Répondez aux questions que vous voulez, pour celles qui se reconnaissent, (ou pas) racontez-nous tout! nous sommes toute ouïe!