Un mariage Suisse au top! par Christelle Naville Photographie

Hey oui les prestataires chouettes qui font partis de la maison, bah on aime les suivre dans leur parcours! et nous sommes fiers de faire honneur à celui de Christelle Naville !

Il y a quasi 1 an je réalisais son premier interview, et depuis Christelle en a fait du chemin! de beaux mariages, un shooting avec la belle Virginie de Mlle Once Upon a time notamment …

Alors fiers nous sommes, de vous présenter un joli mariage immortalisé par Christelle! encore une fois c’est pour la robe & la déco que j’ai craqué pour vous, tout ce qu’on aime par ici!

On aime les détails déco:

  • le nœud de soie sur les serviettes
  • Les soli-flores sur les tables

Pour en savoir plus, découvrez l’interview de Christelle, ici

photo mariage nyon perrine stephane 084 photo mariage nyon perrine stephane 092 photo mariage nyon perrine stephane 235 photo mariage nyon perrine stephane 407 photo mariage nyon perrine stephane 410 photo mariage nyon perrine stephane 418 photo mariage nyon perrine stephane 431 photo mariage nyon perrine stephane 433 photo mariage nyon perrine stephane 435 photo mariage nyon perrine stephane 553Photos : Christelle Naville photographie

Robe de mariée: Modelatti, Lausanne

 Alliances: Carat

Création florale: Galax, Nyon

Lieu de réception: Château de Luins (Suisse)

Auberge de l’étoile à la Rippe

comment j’ai changé d’avis pour une « vraie robe de mariée »

Avant propos:

Je suis assez étonnée, triste et remontée de constater que dans mon entourage de bridinettes pilplettes, il y a beaucoup de futures mariées désabusées par le le comportement inapproprié, souvent mesquin des proches. Dans cet évènement tout est réuni pour faire le tri, il s’agit d’une vraie « étape » il y a un avant et un après. Bien sur je pèse mes mots ce contexte tendu c’est pas le sacerdoce de tout le monde, et puis on y gagne au change! on s’aperçoit qu’on avait de vrais amis qu’on ne soupçonnait pas si impliqué, la liste d’invités réduit peut-être comme neige au soleil, mais pas d’hypocrisie dans l’air le jour J, c’est tout bénef! il ne faut pas se forcer, inviter « pour faire plaisir à » il faut rester droit dans ses baskets!

Madame Délirose avait déjà évoquait ce sujet dans un précédent article, La fiançée gourmande aussi, aujourd’hui, Rebecca nous parle du choix de sa robe, de sa super témouine, oui vive les super témouine celles qui nous « supportent » (dans les 2 sens du terme!) qui nous rassurent, qui nous soutiennent, qui nous guident à la moindre hésitation.

Rebecca:

« La dernière fois, je t’avais parlé de mes alliances, qui pour nous allaient de soi et répondait à certains critères… Cette fois, j’ai choisi de te parler du choix de ma robe, qui lui a été très compliqué, voire même incertain… Car comme je te l’ai dit dans, un-mariage-cest-aussi-loccasion-de-faire-le-tri-par-rebecca-des-piplettes, pour nous ça n’a pas toujours été facile, notre entourage n’était pas toujours très gentils et je ne voyais pas vraiment l’intérêt de porter une « vraie » robe alors qu’on ne serait qu’avec nos témoins… J’étais même prête à mettre un jean, si si franchement, c’est confortable un jean, et puis j’ai de si jolies paires de chaussures que ça serait passé inaperçu…

Heureusement ma témouine de choc, a su quelque part me faire dévier vers une robe, « non mais franchement, tu vas quand même pas te pointer moins bien habillée que ta témoin à ton propre mariage, hein parce que moi je serai classe »… Ma témouine, elle est comme ça, elle est brute, et je savais qu’elle serait au top, et elle l’a été…
J’ai commencé à regarder sur les sites ce qui pourrait me plaire, au départ, pas grand chose, et puis je n’avais aucune envie, d’ailleurs j’en vois(yais) pas vraiment l’utilité, de dépenser autant d’argent dans une robe que j’allais jamais remettre…
Mon mari osait pas trop me dire qu’en fait, bah lui il aurait bien aimé que je porte une robe… Ça je l’ai compris plus tard. Un jour avec une amie, par jeu, on est entrées chez point mariage, bon ok j’avais repéré un modèle, court… Mais bon quand comme moi tu as une très (trop) forte poitrine et que du coup tu dois te rabattre sur un 46 pour que celle – ci rentre dans une robe, tu oublies beaucoup de modèles.
La vendeuse me propose alors d’essayer d’autres robes, bien que sentant mes réticences, je lui explique tout de suite que je ne veux pas de blanc, pas de rouge, pas de traîne et si possible à bretelles)… Elle m’apporte alors un modèle bustier et me rassure en me disant qu’il est toujours possible de faire poser des bretelles… Eh là, je ne sais pas pourquoi j’ai aimé cette robe, elle m’a plu, ou plutôt je me suis plu dedans… Mais j’étais pas encore certaine, on est donc ressorties de la boutique avec cette robe en tête.
Bon comme tu le vois sur la photo, je suis empreinte d’un certain scepticisme.
IMG_1163
Du coup, en rentrant j’en parle à mon mari qui me dit  » on y va samedi, on verra bien »… Oui on y est allés ensemble, oui il a vu la robe bien avant le mariage et oui on se fiche vraiment du conventionnel, il a validé, c’était fait, j’avais ma robe…
Tout aurait pu en rester là, mais non, j’ai été prise de doute, d’envies d’autres choses, car quand je lisais sur les blogs que certaines avaient essayé jusqu’à 100 robes avant de trouver la bonne, j’en étais loin. J’ai refait des boutiques, réessayé des robes, mais je n’avais pas ce même sentiment…
Je l’ai donc portée le 30 juin lors de notre cérémonie civile en tout petit comité. Comme tu peux le constater, ma témouine était très classe comme elle l’avait annoncé.
149photo par @Marie Eva du Oui blog
J’aurai pu en rester là, mais en début d’année, on a fait une séance « trash the dress », où cette fois encore les accessoires étaient roses (bah quoi je suis Madame Délirose, et j’assume).
 14
photo par @Marie Eva du Oui blog

le choix de nos alliances par Mme Delirose

« Aujourd’hui, j’ai choisi de te parler de nos alliances, peut-être parce que l’année dernière, à la même période, je les récupérais à Cologne dans la boutique où nous les avions configurées… Oui tu as bien lu configurées.
Même si nous n’étions pas attachés à beaucoup de traditions, dès le début nous avons voulu avoir des alliances, mais nous ne voulions pas n’importe quelles alliances. Ainsi, nous avions quelques critères sur lesquels nous ne voulions pas transiger:
– Or blanc, idéalement platine.
– Les mêmes pour l’un et l’autre mais avec un diamant pour moi.
– Simples car Mr Delirose en tant qu’informaticien ne doit pas être gêné dans ses mouvements.
– S’accorde si possible avec ma bague de pacs (fiançailles) qui est plutôt originale.
Nous avons donc regardé chez différents bijoutiers, bon il faut dire que j’avais craqué sur une bague Mauboussin que nous voyions à l’époque partout en publicité, malheureusement il n’existait pas son pendant masculin.
Par ailleurs, j’ai eu la chance de travailler en Allemagne pour un spécialiste d’alliances et ainsi nous avons découvert un site internet qui permet de configurer ses alliances:
Nous avons fait différentes configurations mais comme nous allions à Hambourg chez des amis pour le réveillon du nouvel an et que nous passions par Cologne où se trouve justement une boutique de cette marque, nous avons choisi de nous y rendre directement. Nous nous sommes rapidement rendus à l’évidence qu’il n’était pas possible de ressortir de cette boutique sans avoir trouvé son bonheur. En effet, si tu vas te promener dans le configurateur (configurator) et même si tu ne maîtrises pas l’allemand, tu te rendras rapidement compte des millions de possibilités qui s’offrent à toi!
Nous avons été émerveillés, nous pensions au début à de l’or blanc, finalement nous avons opté pour du palladium 950, (si si là bas c’est commun, et non on ne te propose pas que de l’or blanc, rose ou jaune pour tes alliances). Nous avons choisi la forme, l’arrondi des bords, la largeur, l’épaisseur, le choix de diamant ou non, l’endroit où l’on mettait le diamant, l’aspect du métal, le type d’écriture à l’intérieur de la bague (pas loin de 30 différentes proposées),…
Autre avantage, le choix de la taille, en effet nous avons pu les faire dans des demies tailles comme nous hésitions beaucoup entre deux.
Je les ai récupérées pendant les vacances de février lorsque je retournai à Hambourg, mais nous aurions pu les recevoir (gratuitement) trois semaines après la commande. C’est un site que je recommande vivement à toutes celles et ceux qui souhaitent des alliances originales ou particulières. »
Bague_PremierJour_OrBlancBague premier jour Mauboussin
160
crédit photo : Marie Eva le ouiblog

Un Mariage en Hiver Part 3 ( le stresse « d’une » alliance…)

WIIIIIIIIIIIII Laetitia est de retour, j’ai une chroniqueuse en or ! d’une parce que de suivre ma Bride to Be préférée jusqu’à son jour je m’émoustille jour après jour! aussi parce que Laetitia adoooooooooore papoter avec nous, écrire c’est son exutoire et j’en sais quelque chose, que c’est bon de pouvoir mettre des mots sur ses angoisses, ses anecdotes et de pouvoir le partager en toute Liberté! je suis bien heureuse que ce petit exercice de style le lui rend bien!

Part 3: Le stresse de la bague parce que chouchou est exigeant, il sait ce qu’il veut, oui Monsieur! je vous laisse suivre tout ça entre les lignes de Lætitia ….

Aujourd’hui, je vais vous parler de nos alliances…

Autant pour moi, ça a été facile. Autant pour Julien, je parle de « quête » tellement ça a été compliqué et source de stress…

Comme la plupart des bride-to-be, j’ai fait le tour des sites de bijouteries (avec plaisir, vous vous doutez) pour trouver l’unique « abordable ».
Rapidement, j’ai eu un coup de coeur sur une bague chez Maty. Un demi-jonc en or blanc avec 4 diamants et 6 émeraudes ! Vous voyez The Mask, la langue pendante et les yeux exhorbités ? C’était à peu près moi devant mon écran quand je l’ai vue 🙂


C’était celle-là et pas une autre !
Petite astuce budget : j’ai demandé qu’on m’envoie le catalogue. J’ai rapidement reçu un bon de réduction de 15%. Je n’ai pas commandé. J’ai reçu un bon de réduction de 30%… Patience ! Un bon de réduction de 40% quelques mois après avoir reçu le catalogue. Ça valait le coup d’attendre ! Et puis, j’avais précieusement gardé les chèques cadeaux offerts par le boulot : valables chez Maty ! Mon alliance ne nous a donc rien coûté et il nous est même resté des chèques 😉

Par contre, quand j’ai parlé d’alliance à Julien, sa réponse a été spontanément : « c’est obligé ? » – ben non mais bon…
Il faut que je vous explique : Julien ne portait aucun bijou quand je l’ai rencontré, pas même une montre, il ne supporte pas. Vous avez noté : « ne portait » ? Oui parce que j’ai tenté, pris le risque, de lui offrir pour un Noël un bracelet Dinh Van. C’est un cordon noir fermé par deux petites menottes entrelacées et gravées de nos prénoms. Et il a aimé, il le porte en permanence. Ouf !
Mais une bague ??? Euh… Le voilà en train de regarder les catalogues d’alliances. Rien ne lui plait… Déception de mon côté…
Et puis un jour, je rentre du travail et il me dit : « j’ai trouvé ! » C’est une bague toute noire en carbure de tungstène (un matériau presque aussi dur que le diamant), sur un site suisse. Je les contacte pour savoir s’il est possible de venir la voir sur place. Ils ne font que de la vente par correspondance. Aie !
On tente d’en trouver une ailleurs. En vain… Et on attend toujours le devis de création sur mesure de certaines bijouteries nancéennes qui ne connaissaient même pas ce matériau ! Et Julien avait flashé sur celle qu’il avait trouvée donc dur de craquer sur une autre (et je comprenais fort bien, cf. The Mask !).
On recontacte le service client suisse. Ce modèle n’est pas prévu à la vente pour la France. « mais euh pourquoi ??? » on ne sait toujours pas. Mais le commercial s’est organisé et la bague créée à Seattle (rien que ça) a été envoyée au bureau de Dublin qui nous l’a ensuite transférée !
Manque de pot, elle est arrivée à Nancy le jour où nous partions en vacances !!! Évidemment on s’est demandé si la bague lui plairait et si elle lui irait… Gros stress quand même ! Il a fallu attendre 10 jours… En rentrant, Julien a de suite ouvert le colis, l’a essayée et j’ai pu dire : »alliance de chéri : ok ! »
Il voulait presque la garder, prétextant qu’il faut qu’il s’y habitue, lui qui ne porte pas de bijou. (Moui mon coeur, moi aussi je peux ???)

Enfin voilà, on est soulagé car on trouvait cela risqué de commander sans avoir vu ni essayé et un peu inquiets d’avoir donné nos coordonnées de carte bleue par téléphone à une irlandaise ! 🙂
Mais leur service est très pro et je recommande leur site (fr.bluenile.com).
Et puis mon homme qui n’imaginait pas porter d’alliance a plus que hâte ! Ça valait bien un coup de stress ! Et puis, c’est ça aussi les prépas, non ? 😉