Delphine, quand une céli’battante finie par dire oui…

Bonjour tout le monde !

Je suis tellement contente de pouvoir partager mon (mes) expérience(s) de jeune mariée sur le blog de Mademoiselle Sweet Wedding que je ne sais même pas par où commencer!

Alors, plantons le décor. Au début du début, il y a moi, Delphine, jeune lycéenne de 17 ans à peine. Oui, on est en 2002, l’année du bac en ce qui me concerne. Et il y a Mathieu, presque 23 ans. Coup de foudre -unilatéral, sinon, ce n’est pas drôle- sur notre lieu de travail, chez Ronald. Et oui, à même pas 18 ans, quand on veut travailler, y’a pas 36 solutions. Je vendais donc des Big Mac, chez l’ami Ronald. Dans la salle de repos, j’ai le droit à une vidéo de formation qui m’explique pourquoi le Big Mac est justement le roi des sandwiches, et bla bla bla… Je suis à deux doigts de m’endormir quand il entre et…BAM ! Mon sang ne fait qu’un tour et je me dis « Lui… c’est lui ». Je ne sais même pas son nom. Juste ce sourire, cette allure, ce regard plein de malice et de profondeur… Je l’aime. Pour la vie. (Oui,oui, moi aussi, je me suis demandé si je ne devrais pas aller consulter…)

Un peu plus tard, devant le restaurant, pendant une pause, une de nos premières discussions :  « Lui – L’amour, je n’y crois pas. Moi – Oh, moi non, plus, je fais partie du club des célibataires endurcies. Enfant de divorcés, tu sais la famille, le mariage, les enfants… Tout ça, c’est pas pour moi… » Tu parles ! Ne dit-on pas « Il ne faut jamais dire Fontaine, je ne boirai pas de ton eau » ?

Quelques semaines plus tard – après 2 ou 3 plans « mission séduction » foireux qu’on peut imaginer à 17 ans – je vois que son regard commence à changer… Je tente la sortie entre amis pour opérer un rapprochement stratégique. EPIC FAIL. Lesdits amis nous plantent au dernier moment – merci les copains !!- et on se retrouve à aller à l’autre bout de la région parisienne, à DisneyLand, juste tous les deux. L’angoisse… Les mains moites et le coeur à 12000 à l’heure, on parle de la météo (Oui, pour de vrai). Tout ce que je pense à ce moment là, c’est « Ma vieille, si tu l’as pas embrassé avant ce soir, c’est mort et enterré ». Un petit tour dans le train fantôme a vite levé mes craintes. Premier baiser, mon coeur se décroche. Je plane, je vole, je ne touche plus terre.

Retour en 2012. 10 ans plus tard. Nous les célibataires endurcis, les anti-enfants, les non-croyants de l’amour, nous sommes dit OUI il y a 6 mois et 6 jours très exactement. 10 ans de bonheur, de rire, de complicité, d’amitié et d’amour qui nous ont convaincu que oui, on a tous une âme soeur, oui, on peut s’aimer dès le premier regard, oui, pour toujours.

Ah et pour la petite touche romantique de dernière minute : Mathieu n’est pas seulement mon grand amour. Il est aussi le premier et l’unique.

Mais je ne vais pas tout vous raconter aujourd’hui, la suite au prochain épisode. Au programme : une demande de mariage tout sauf romantique dans un aéroport, des fiançailles en famille, une synchronisation d’agendas et la mise sur les rails du mariage du siècle (non pas celui de William & Kate, le nôtre !).

A bientôt les Pipelettes !

Capture d’écran 2012-12-03 à 20.58.40Capture d’écran 2012-12-03 à 20.59.38Capture d’écran 2012-12-03 à 20.59.01

Publicités

Une réflexion sur “Delphine, quand une céli’battante finie par dire oui…

  1. Delphine merci pour ce joli témoignage, je me retrouve tellement dans ton récit!! J’ai eu un coup de foudre pour mon futur mari il y a 12 ans et comme j’étais très très jeune, personne ne m’as prise au sérieux quand j’ai dit que je pensais que c’était l’homme de ma vie :)) Et bien si! On peut sentir ça dès le début, sans savoir pourquoi 🙂 toutes mes félicitations à tous les deux!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s