Jenny Packham 2013

Jenny Packham 2013 Bridal http://instagr.am/p/QxfmXSL8yt/

La robe de mariée 2013 version Luxe ça donne quoi?

En quelques mots :ça brille, ça scintille, Jenny P. nous offre cette année une collection vintage & glamour d’inspiration années 30 mêlée à l’antique discret…

Les matières: de la mousseline, de la soie, des paillettes, du cristal…

Qui est Jenny Packham? :

Née en 1965 à Southampton, Angleterre, Jenny Packham se tourne très tôt vers le monde de la mode. Diplômée de l’incontournable St Martin College of Art de Londres en 1988, elle lance ses propres collections au début des années 90.(source:http://www.metalflaque.fr/robe-de-mariee/createurs/jenny-packh)

Elle reçoit le « British Bridal Awards » en 2008.

La marque en France: chez METAL FLAQUE à Paris

Comptez mes chères amies à partir de 2 890 euros pour les robes longues

Le site: Jenny Packham

Par ici mes coup de cœur de la saison:

Notre mariée de l’hiver…part 7

« Depuis mon dernier article dans lequel je faisais part de mon stress, je vous rassure : je vais mieux. Nous avons été en congés une semaine et avons pu avancer dans les prépas et souffler un peu aussi. Nous avons réalisé les menus (avec un rappel du faire-part), les marque-places (prénom traduit en japonais), les centres de table, l’arbre à souhaits, les photophores et la présentation du plan de table. Ma belle-sœur finit de broder nos serviettes (kokeshi pour les femmes et ninja pour les hommes !). ça permet d’y voir plus clair sur ce que va donner la déco et perso, ça me rassure !

Lors de cette semaine de congés, nous avons aussi réalisé notre séance d’engagement et c’était génial ! Je suis contente qu’on en ait faite une car j’avais une petite appréhension (celle de la première fois : comment ça se passe ? Comment se mettre ? Quoi faire ?). Ce petit trac, du coup, je pense que je ne j’aurai pas le jour du mariage (par rapport aux photos, hein, le reste… Lol).

Je vous avais promis de vous parler de ce qu’on va faire et qui est « à la mode ». Nous offrirons à nos invités un badge. Si on avait pas eu le matériel pour les faire, je serais passer sans hésiter par So Nath’ Badge. Un petit souvenir de notre joli jour pour nos proches. Nous allons utiliser des cierges magiques, non pas pour notre arrivée dans la salle ou pour celle de la pièce montée, mais pour notre sortie de la mairie, de nuit. J’ai hâte de voir le rendu !

Nous aurons un photobooth (nous aussi). On adore l’idée des photos avec accessoires, décalées ou non et on aimerait faire un diaporama ensuite avec toutes les photos, comme sur cette vidéo ( http://m.youtube.com/#/watch?v=o8Ezc_6N54w). L’idée de Julien : que les invités dans la salle voient sur grand écran les photos défiler au fur et à mesure qu’elles seront prises, en simultané. ça, c’est encore en test !

Et puis, et puis… Mon rêve depuis que j’ai vu le dessin animé « Raiponce » ! Nous ferons un lâcher de lanternes devant le restaurant. Nous croisons les doigts pour que le temps le permette. Croisez les vôtres aussi ! Merci ! »

A bientôt !

Laëtitia

Le fait-main le plus joli cadeau que l’on puisse faire à ses invités, et quelle satisfaction personnelle! Ici les jolies serviettes brodées avec amour de Lætitia…

et toute le reste…(menu, centres de table…)

on sort les napperons à mamie…

L’idée du jour : pour une déco « shabby vintage », on sort les vieux napperons à mamie, on ajoute quelques bougies…rien de plus simple!

Si on m’avait dit qu’un jour je venterai des napperons pour décoration! piouf! moi qui ne pouvait pas les voire en peinture plus jeune…c’est fait.

source:
From vintagejunky.blogspot.com

Jessica B. voit la vie en rose…

Oui ça y est! Elle est enfin dévoilée la robe de Jessica « Timberlake » #de son nouveau nom d’épouse!

Les tourtereaux has« tied the knot » – (se sont mariés) en Italie. L’amoureux, Justin « cry me a river », portait du Tom Ford/ l’amoureuse de « 7 à la maison » (Jessica Biel) était vêtue d’une robe de mariée rose pâle signée Giambattista ValAGiambattista  Haute Couture. (selon la source à laquelle personne n’a pu y échapper)

A l’heure ou les bustiers et le voile deviennent apparemment « has been » ou les jupons s’envolent, ou tout le monde se rêve en D. Manivet avec l’une de ses robes « romantico-moderne » (j’viens de l’inventer) aux dos sexy et plongeants, …à l’heure ou la robe réapparait dans sa plus grande simplicité, (cf mariages de Kate Moss ou Lilly Allen) la belle au teint de porcelaine se rêvait en rose bonbon.

Quoi qu’on en dise, Jessica va t-elle lançait ou « re » (je ne sais pas) la tendance des robes roses et « plantureuses » ? (tout comme la plastique de Jess. soit- dit en passant) Affaire à suivre…

Qu’en pensez-vous les coupines?


source

More?

Back to black…

Suite à l’article « La mariée était en noir, interview » ou Émilie nous raconte sa petite histoire, quand elle prend la décision ferme d’arriver en noir à son mariage peu importe les « cancan » (A lire absolument!)

Zoom sur de jolies robes noires (via pinterest)

La classe:  la femme se révèle plus fatale, l’élégance est là.

Alors tentées?

La mariée était en noir…interview

Voilà quelques temps que j’y pensais à cet article! moi même j’avais assisté y a quelques années à un mariage ou la mariée était en noir, gamine j’en ai entendu parler pendant longtemps, pour l’époque il fallait oser!  on devait-être en 1996 …si proche et si loin du bouleversement des mariages des années 2000, moins standardisés…A l’époque la mariée c’est en blanc, les manches bouffantes de princesse et les photos dans le parc, on se situe en plein boom du corset de couleur, alors se marier en noir! et c’est « encore » l’époque ou l’on ne décide pas grand chose (but les parents)

La mariée en noir finira bien par rentrer dans les meurs…pourquoi est-ce si compliqué ? pourquoi dans dans notre imaginaire de petite fille on se rêve en robe blanche..? la faute à Cendrillon? L’année dernière une grande marque de mariée ose exposer en son magasin une robe en noir…peut-on s’attendre à une nouvelle tendance en marche!?

« C’est à partir du XIXe siècle que la tradition des robes blanches revient en force. En 1840, la Reine Victoria choisit de se marier en blanc : une mode est lancée !

Dans la seconde moitié du XIXe, la robe blanche est adopté par tous les milieux sociaux. Sous l’implusion de l’Eglise, elle devient une affirmation de la virginité et de la pureté. » source

C’est pourquoi je suis très heureuse de pouvoir enfin connaitre les aléas (ou pas) rencontrés par Émilie, la très jolie.

– Raconte-moi comment t’es venue cette idée de te marier en noir? quel a été le déclic?

Mon mariage a été en quelque sorte une drôle d’histoire….
Nous avons annoncé notre mariage à toute la famille le jour de notre pendaison de crémaillère. Nous voulions que tout le monde soit présent, ce qui était pratique pour l’annoncer à tous et ainsi aborder le sujet du thème. Nous voulions que tous les invités viennent habillés en blanc, que les témoins et nos très proches soient en gris et que nous les mariés soyons en noir et blanc. Et quand je dis noir et blanc, à la base, ma robe devait être majoritairement blanche avec des détails noirs… Le noir me plait depuis toujours, je rêve de robes de soirées ou de cocktail que je ne pourrais jamais porter alors je ne sais pas, c’était l’occasion !
Mais là, nous nous sommes heurtés à quelque chose que nous n’avions pas anticipé: le refus. Les gens de notre famille ont refusé notre thème, en nous disant qu’ils ne voulaient pas qu’on leur impose quelque chose et que de toute façon, une mariée ne pouvait pas se marier en noir, fut-ce-t’il minoritaire dans la tenue.
J’ai été tellement choquée qu’on me dise quoi faire et comment le faire le jour de MON mariage, que j’ai pris le contrepied.
Nous nous sommes donc envolés pour l’Ile Maurice avec seulement mes parents à moi et ma soeur et nous avons fait une première cérémonie là bas, tout de blanc vétus (ma robe bien blanche avait seulement une ceinture noire).
Ils ont tous vu les photos, et tout fiers de me dire que « tu vois, une mariée en blanc c’est bien plus beau, tu as bien fait de nous écouter ».
Ensuite, nous avons organisé notre mariage « officiel » en France avec toute la famille, et là, pour tous leur montrer que je fais uniquement ce que je veux quand je le veux, je me suis mariée toute en noir. Et nous avions exposé nos tenues blanches dans la salle pour leur dire « on aurait pu, mais non ! »

-As-tu trouvé des difficultés pour trouver ta robe en magasin?

En fait, je ne l’ai pas trouvée, je l’ai créée. La robe que je voulais n’existait pas, alors je l’ai imaginée, dessinée et j’ai proposé le projet à une créatrice de robes pour qui j’avais défilé lors d’un Salon du mariage. Nous avons choisi ensemble les tissus, puis elle l’a cousue sur mesure. C’est une robe unique qui n’appartient qu’à moi 🙂

-Avais-tu prévenu ton amoureux ? Comment a t-il réagit en te voyant?

Oui, évidemment, je l’ai prévenu. Il me connait bien alors il sait que j’ai mon caractère et il a compris pourquoi je voulais le faire. Et puis comme nous n’avons pas fait de mariage religieux, le symbole du blanc… après 10 ans de relation, faut pas se leurrer !!!
Lorsqu’il m’a vue arriver à la mairie, il a été soulagé que ça ne fasse pas gothique et il m’a dit que j’avais l’air d’une princesse, très classe en noir !

-Quelles ont été les réactions de tes proches et tes invités?

Nos témoins et mes parents étaient prévenus et je leur avait expressément demandé de s’habiller en noir eux aussi.
Pour les autres invités, ceux qui m’aiment et sont proches de moi ont adoré ! Ils m’ont dit que ça ne les choquait pas du tout et qu’au contraire, finalement c’était « moi ».
Les autres, j’ai jubilé de voir leur tête, quand ils ont compris pourquoi j’avais poussé le truc jusqu’au bout, pour leur montrer que c’est moi qui ait le dernier mot !

– As-tu senti des réticences face à ton choix de la part de tes parents? tes beaux parents?

Mes parents, bien sûr au courant, étaient super enthousiastes ! Ma maman d’abord un peu réticente a finalement compris mon choix et au final, ils trouvaient l’idée super originale, et la robe pleine de strass brillait tellement que ça ne les choquait même plus qu’elle soit noire !
Mes beaux parents n’étaient pas au courant, et je ne saurais certainement jamais si ça leur a plu et je m’en moque éperdument !

-Que dirais-tu a une future mariée qui hésite encore dans son choix de porter une robe noire?

Je lui dirais que sur le principe on ne se marie qu’une fois alors il faut que sa robe soit LA robe de ses envies ! Peu importe qu’elle soit blanche, verte, rouge ou noire, l’important c’est qu’elle se sente bien et belle avec et qu’elle vive à fond son moment.
Et puis franchement, QUI se marie vierge de nos jours ?!

– Si je te demande de définir ton joli jour en 3 mots?

Magnifique, émouvant et provocateur !

L’expérience d’Émilie nous prouve qu’il ne faut jamais s’écarter de ses choix, ne pas s’encombrer des remarques désagréables, le meilleur contre-pied à ceux qui vous embrouille!
Et vous, qu’en pensez-vous? Seriez-vous capable de passer outre les sourires grinçants?
Merci à Émilie de s’être confiée pour nous!

Sors ta robe du dressing!

Coucou les « Madame »,

Je sors ma douce, mon bijou, ma précieuse… pour qu’elle voit un peu la grisaille ;0) mais pas que !

Je lance un petit jeu, juste pour le plaisir de l’admirer sous tous les angles, la sortir un peu de votre placard, redonne vie à ta robe en quelques flash! lieux insolites, jardins, tout est permit les amies! j’attends vos clichés que je publierai bien sur !

Émotions garanties #SNIF#

ôh comme j’ai hâte de voir les vôtres!

direction: mademoiselleweddingdeco@gmail.com

le « Post Wedding blues » …ça existe!

Si comme moi tu as trop regardé « la petite maison dans la prairie »:0)))  que tu te vois préparer ton mariage comme Laura courait dans les champs de marguerites…cet article est pour toi…

Oui parlons-en du Post wedding blues! pas celui d’après le mariage nan^^, mais l’état de dingue dans lequel on se sent quand on a pas la chance d’avoir sa coordinatrice pour nous décharger du poids de la préparation d’un mariage…oui au début c’est tout beau c’est tout rose puis arrive le concret …par quoi commencer? se mettre d’accord, faire avec les changements de dernières minutes…A J-4-5 mois je pense, on rentre dans le vif du sujet, notre quotidien rime avec « mariage » et cela jusqu’à la dernière minute! OUI ce moment merveilleux s’accompagne parfois (pas toujours) d’embuches de grosse bûches & on trébuche aussi… mais tout ça n’est que temporaire hein!

Il y a quelques jours Lætitia me laissa ce petit message dans ma boite mail- bien sur je me tout de suite reconnue, à croire que ce petit passage à vide est symptomatique de la future « bride-to-be »…d’ailleurs les symptômes s’apparentent souvent à ceux d’une femme enceinte ;0) fatigue, sensibilité exacerbée, sentiment de culpabilité d’être incomprise, les ris/les pleurs et inversement…et cette affreuse impression « qu’on y arrivera jamais!!!!! »

Pourquoi ?

Because of : la foultitude de détails en logistique à régler, en décoration aussi…la réception des premiers « NE PARTICIPERONT PAS » et en ++ c’est des bons potes!, les désaccords avec son binôme ( qui parfois fait « l’huitre » cloisonné dans sa coquille  » y’ a le temps! on verra ça plus tard tu veux bien chérie /y’a match ce soir ») les prises de bec avec l’entourage (qui eux l’ouvre trop ! « si j’étais à ta place je ferais comme ça…GRRRrrrrrrrr)

Don’t Panic tout est normal! Il vaut mieux faire son petit « craquouillage » maintenant, qu’être trop zen & imbuvable le Jour-J! (on a tous connu une mariée qui faisait la gueule ou trop stressée…  nan?)

source

A J-2 mois Lætitia fait le point et s’est confiée pour nous sur son « Post » little wedding blues à elle:

« Après vous avoir parlé de ce qu’on ne ferait pas lors de notre mariage, j’avais pensé vous raconter ce qu’on a prévu de faire de « tendance » et puis cette semaine a été STRESS. Parce que j’ai un poste à responsabilités et que mon binôme était en vacances à l’étranger 15 jours et que comme à chaque fois que c’est le cas, c’est là où il arrive plein de problèmes… Donc fatigue et stress liés au boulot. Et je dois l’avouer : stress pour le mariage. Mon gros problème est que je prends tout très à cœur et relativiser n’est pas dans ma nature perfectionniste. Ça fait beaucoup tout ça !

Je ne pensais pas stresser plus que ça pour le mariage. Ou alors j’essayais de me convaincre que je gérais…

Sauf que plusieurs choses m’inquiètent.

– le temps (surtout pour les photos ), comme toutes les futures mariées.

– le plan de table. On connaît le système de la table d’honneur. On a déjà vu les mariés à une table tous seuls… Nous, on a décidé de partager un plat avec chaque table pour être avec tous les invités. Mais c’est prise de tête à organiser !

– l’organisation du jour j. Penser à tout pour tous… Et est-ce que ce qu’on a prévu, c’est bien ?
J’avoue que j’étais contente d’envoyer le déroulement de la journée à notre photographe pour avoir son avis. Sa réponse et celle de la photographe qui le secondera sont enthousiastes. Ça m’a fait du bien !!!

– la déco. Oui parce que j’adore ça et j’ai peur qu’il y ait un décalage entre ce que j’imagine et le rendu final (la perfectionniste parle à nouveau…). En plus, je sais que les invités s’attendent à quelque chose de bien abouti parce qu’ils me connaissent et ont déjà pu venir à des repas que j’avais organisés (comme mes 30ans sur le thème du cinéma avec tapis rouge, oscars, etc.). Je me pose d’autant plus la question du rendu parce que je ne serai pas présente pour décorer la salle du resto, je serai au maquillage et coiffure. J’ai hâte de retourner au resto pour mieux visualiser la salle et la disposition de la déco, hâte de pouvoir faire des essais et prendre des photos pour que les personnes qui installeront tout sachent comment faire. Elles-mêmes stressent ! Peur de ne pas faire comme je le veux et que je sois déçue… Les pauvres ! Déléguer, faire confiance. Je dois y arriver et j’aurai la surprise du rendu. Moui… facile à dire.

– le rideau de grues. Selon une légende japonaise, ton voeu se réalise si tu plies 1000 grues. J’en ai plié 600 pour l’instant. Plier n’est pas le problème. C’est comment réaliser le rideau ? Comment le transporter sans que ça s’emmêle ? J’étais partie pour les coudre sur un drap mais ce serait moins joli que des grues qui tournent sur elles-mêmes… Donc faut qu’on voit. Ce n’est pas réglé !

– et puis ma tenue… ma robe n’est pas blanche et je l’adore mais est-ce que Julien va l’aimer ? Il ne me verra qu’une fois en mariée… Est-ce que le boléro et les accessoires vont bien s’accorder avec ? est-ce qu’on va me trouver belle ? On dit qu’une mariée est toujours belle, qu’il y a la magie du jour J. Oui, pour être allée à plusieurs mariages, je le sais mais ça ne suffit pas. Ado, j’étais obèse. Aujourd’hui, je reste ronde et le manque de confiance en moi, les complexes, sont toujours là. Mes proches et Julien ont beau essayer de me rassurer, ils ne sont pas très objectifs ! lol. Heureusement, on fait de belles rencontres quand on prépare son mariage. Fred des Ateliers Theweddingtearoom a publié un article sur les mariées rondes il y a peu et ça nous a permis d’échanger (http://www.theweddingtearoom.fr/archives/2012/10/03/25228719.html). Elle a été adorable ! Et Jonathan (Udot Pictures), notre photographe, a su trouver les mots pour me rassurer sur mon choix de robe. J’ai toujours cette boule au ventre, peur de décevoir mon futur et j’espère ne pas faire une syncope juste avant la rencontre (lol) mais ça m’a fait du bien d’en parler et ces échanges ont été des bouffées d’oxygène.

Tout comme cet article que je peux écrire grâce à Audrey de MademoiselleSweetWedding. Tu avais raison : écrire est un exutoire. Merci pour ce cadeau que tu me fais » !

Je lui ai répondu :

C’est pas mon genre de raconter des salades!
Sache que se marier n’est pas anodin et tant mieux! c’est bon signe ça te remue un peu/ beaucoup de filles prennent ça pour un jeu ( pour faire le show)…mais crois moi s’engager en amour c’est une des choses les plus belles que l’on fasse dans sa vie..pour ma part c’est un réel accomplissement personnel, un rêve de petite fille qui s’est réalisé, une des meilleures décisions que j’ai pris dans ma vie …je me répète mais tout est normal- on passe par des déceptions parfois dans l’organisation, des petites prises de tête en famille tout ça tu l’oublieras le D-DAY quoi qu’il arrive tu seras au top! Ce sera ton joli jour à toi comme tu l’auras voulu et tu verras/ ça c’est une réelle satisfaction…A NOTER: il a encore quelques années les mariages étaient régis par les parents & les beaux parents…Paradoxalement tout repose du coup un peu (beaucoup) sur nous et c’est pas tous les jours facile je te l’accorde.
En espérant que mon petit mot te remette un peu de baume au cœur!

( je remercie Lætitia pour son petit clin d’œil qui a fait son effet)